Site destiné aux résidents du Canada

Qu’est-ce que Synvisc-One?

Pour la prise en charge initiale et continue des patients souffrant d’arthrose du genou.

  • Synvisc-One®

    Une seule injection suffit.

    Agrandir
    • Une seule injection de Synvisc-One® simplifie la prise en charge de la douleur associée à l’arthrose du genou.
    • Une seule injection de Synvisc-One soulage durablement la douleur et améliore la fonction physique pour donner des résultats comparables à ceux du traitement par SYNVISC®.
    • L’injection unique réduit le risque de réactions indésirables par rapport à une série d’injections d’acide hyaluronique (AH)*.

    *D’après Conrozier et coll., 2009. Dans une étude pilote prospective, multicentrique, ouverte et randomisée portant sur 100 patients, le traitement par Synvisc-One (1 x 6 ml d’hylane G-F 20) est arrivé en tête pour l’évaluation globale par le patient, pour l’évaluation globale par le médecin et pour la tolérance (10 % des patients ont signalé un événement indésirable local lié au traitement), devant les autres posologies d’hylane G-F 20 (1 x 4 ml, 2 x 4 ml, 3 x 4 ml, 3 x 2 ml).

  • Le plus fort taux de réponse en cas de traitement précoce

    Synvisc-One est le seul viscosupplément qui soit bénéfique pour les patients à tous les stades de l’arthrose, et il faut envisager de l’employer plus tôt dans l’algorithme thérapeutique.

    Agrandir
    • Stade 1 - légère 91%
    • Stade 2 - légère à modérée 80%
    • Stade 3 - modérée 76%
    • Stade 4 - sévère 58%

    *D’après les résultats d’une étude rétrospective portant sur 336 patients recevant des injections de SYNVISC® (hylane G-F 20). Par définition, le taux de réponse était le pourcentage de patients déclarant se sentir « mieux » ou « beaucoup mieux » sur une échelle d’efficacité à 5 niveaux pour une période de 2,5 ans.

  • Le mode d’action de Synvisc-One

    Conçu pour se comporter comme un liquide synovial tout neuf.

    Agrandir

    Deux polymères réticulés en un seul produit

    Synvisc-One se compose de 80 % d’hylane A (liquide) et de 20 % d’hylane B (gel).

    Deux polymères réticulés en un seul produit
  • L’efficacité démontrée du traitement par Synvisc-One

    Soulage la douleur arthrosique, améliore la fonction physique et retarde la nécessité de recourir à une arthroplastie totale du genou.

    • Aide les patients à rester actifs plus longtemps.
      • Améliore la fonction physique de manière significative.
    • Le traitement par SYNVISC® a retardé d’une durée médiane de 2,1 ans la nécessité de recourir à une prothèse totale du genou.
      • Même au bout de 3,8 ans, 75 % des patients traités par SYNVISC pouvaient échapper à l’arthroplastie totale du genou.
    • Préservation potentielle du cartilage.
    Agrandir

    Synvisc-One® s’avère plus efficace qu’un placebo au bout de 26 semaines et offre la commodité d’un traitement en une seule injection.

    Plus de 70 % des patients ont répondu au traitement par Synvisc-One

    Taux de réponse pour la douleur à la marche

    D’après Chevalier et coll., 2010. Étude multicentrique randomisée à double insu, contre groupe témoin recevant une solution physiologique, portant sur 253 patients (âgés en moyenne de 63 ans) souffrant de douleur arthrosique du genou modérée à sévère. Après une arthrocentèse initiale, les patients ont reçu une injection de 6 ml de Synvisc-One ou de placebo (solution physiologique). La réponse au traitement était définie selon les critères OMERACT-OARSI (Outcome Measures in Rheumatology, Osteoarthritis Research Society International).

     53 % pour le placebo à la semaine 18 (p = 0,003). À la semaine 26, les patients traités par Synvisc-One étaient significativement plus nombreux à répondre au traitement (64 %) que ceux qui recevaient le placebo (50 %); p = 0,028.

  • Synvisc-One dans le plan de traitement de l’arthrose

    Pourquoi adopter une approche multimodale dans le traitement de l’arthrose?

    • Soulage plus efficacement la douleur 24 heures par jour
    • Limite la prise d’AINS ou d’inhibiteurs de la COX-2 aux cas de douleurs aiguës occasionnelles
    • Retarde la nécessité de recourir à l’arthroplastie totale du genou
    Agrandir

    Un élément de l’approche multimodale du traitement de l’arthrose

    Un élément de l’approche multimodale du traitement de l’arthrose
  • SYNVISC soulage durablement la douleur

    Un seul traitement soulage la douleur pour une durée allant jusqu’à 52 semaines.

    Agrandir

    Résultats dans la pratique réelle

    SYNVISC® a soulagé la douleur de manière significative dès 6 semaines après le traitement et ses effets ont duré jusqu’à 1 an.

    Résultats dans la pratique réelle

    D’après Raman et coll., 2008. Dans cette étude prospective monocentrique indépendante, 392 patients atteints d’arthrose primaire du genou ont été traités par SYNVISC ou par Hyalgan après répartition aléatoire.

    *p < 0,05 par rapport aux valeurs initiales
    p < 0,05 par rapport au groupe Hyalgan

  • Un traitement renouvelable de façon approuvée

    Le traitement par SYNVISC peut être renouvelé quand la douleur réapparaît.

    Agrandir

    Les injections renouvelées sont efficaces et bien tolérées

    • Le traitement par SYNVISC® a généralement été bien toléré, et aucune réaction systémique n’a été observée.
    • Seulement 3 des 48 patients qui ont reçu plus d’un traitement par SYNVISC ont présenté un événement indésirable pouvant être lié au traitement.
    Les injections renouvelées s’avèrent efficaces et sans danger

    D’après Raynauld et coll., 2005. Dans une étude multicentrique, prospective, contrôlée, d’une durée d’un an, 255 patients atteints d’arthrose du genou ont été répartis aléatoirement en trois groupes recevant respectivement : un seul traitement par SYNVISC; deux ou plusieurs traitements par SYNVISC (renouvelés); des soins appropriés selon les recommandations pour la prise en charge de l’arthrose du genou formulées en 1995 par l’American College of Rheumatology (Guidelines for the Medical Management of Osteoarthritis of the Knee).

    L’amélioration de l’état d’un patient était définie par deux critères : 1) une amélioration d’au moins 20 % du score de douleur WOMAC par rapport à la visite initiale; 2) une amélioration d’au moins 20 % du score de douleur WOMAC par rapport à la visite initiale et une amélioration d’au moins 20 % du score de capacité fonctionnelle ou du score de raideur par rapport à la visite initiale. Les traitements par SYNVISC devaient être espacés de 4 semaines au minimum.

    *Traitement unique et traitement renouvelé contre soins appropriés, p < 0,001
    Traitement unique et traitement renouvelé contre soins appropriés, p < 0,05